Nigeria : un fonctionnaire licencié pour ses commentaires sur Facebook

7 Déc
Abbas Faggo, l'employé licencié pour ses commentaires sur Facebook

Abbas Faggo, l’employé licencié pour ses commentaires sur Facebook

Avec maintenant plus d’1 milliard d’utilisateurs dans le monde, Facebook fait partie de nos vies.

L’ Afrique, quant à elle, connait une véritable explosion des usages des réseaux sociaux  mais surtout et principalement de Facebook.  Ce réseau social a dorénavant de façon indirecte et même très directe, des conséquences dans nos relations avec les autres à travers toutes les capitales africaines…Et ce n’est pas Abbas Faggo, cet employé  de 30ans du ministère des Finances et du développement économique dans l’Etat de Bauchi.

Ce dernier a été licencié récemment pour avoir émis des commentaires sur son profil Facebook, au sujet de la corruption qui gangrène son pays, le Nigeria.

Mais le motif de son licenciement porte sur le fait qu’il ait écrit des commentaires sur le financement de la cérémonie de mariage d’Idris Yugud, le fils aîné du gouverneur Isah Yuguda, par des fonds publics.

 Le procureur général, Almustapha Suleiman -Avant le licenciement d’Abbas Faggo- avait demandé à la police d’enquêter et de le poursuivre pour ses écrits qualifiés « de mensonge préjudiciable et de diffamation à l’endroit de l’administration Yuguda.» 

Alors qu’est ce que vous en pensez, la loi sur le travail et le droit pénal doivent-ils désormais prendre en compte nos activités sur les réseaux sociaux?

 
 
 
 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :