L’ARTP cherche des solutions adaptées aux besoins des consommateurs

18 Mai

Les journées de l’entreprenariat, des technologies de l’information et de la communication (JETIC) initiées par l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) cherchent à apporter des solutions innovantes et des services adaptés aux besoins des consommateurs.

« Pour combler le fossé numérique entre notre pays et ceux du nord, nous devons proposer des solutions innovantes et des services adaptés aux besoins des consommateurs », a indiqué Abou Lô, directeur général de l’ARTP, à l’ouverture des journées de l’entreprenariat TIC qui se poursuivent jusqu’au 27 mai prochain.

Ces journées, qui marquent la première phase de plan d’action de l’ARTP, sont organisées en collaboration avec le Centre d’incubateurs des TIC (CTIC).

Des stands ont été aménagés à la Place du souvenir, pour informer les jeunes entrepreneurs sur la création de projets et leur ouvrir des perspectives pour trouver des financements.

A cet égard, l’ARTP a procédé à une présentation de l’observatoire, du secteur juridique, du secteur postal, du service universel et du service consommateur.

« Le rôle du régulateur est de mettre en place des stratégies qui soient à même d’améliorer la compétitivité des entreprises pour leur permettre de dégager davantage des marges financières leur permettant d’investir dans de nouveaux équipements et de ressources humaines de qualité », a souligné Abou Lô.

Selon lui, l’incubateur des TIC de Dakar est « un levier pour atteindre les objectifs que l’ARTP s’est fixés dans le développement des TIC au Sénégal ».

« C’est tout le sens que nous donnons au partenariat qui nous lie, car nous sommes convaincus que notre pays possède tous les atouts pour bien se positionner dans la sous-région », a-t-il dit.

En avril dernier, l’ARTP et le CTIC ont signé une convention de partenariat visant à accompagner les porteurs de projets dans les télécoms.

Cette convention implique la mise en œuvre d’un plan d’action défini sur une période de trois ans. En 2013, l’ARTP s’engage à assurer à hauteur de 115 millions de francs CFA les différentes actions de ce plan.

(Source : APS, 16 mai 2013)

via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d’Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/L-ARTP-cherche-des-solutions.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :